10 causes d’incendies domestiques les plus fréquentes

En France, il y a 250 000 incendies chez des particuliers chaque année. Deux personnes meurent tous les jours en raison d’un incendie. Toutes les deux minutes, un feu démarre, le plus souvent la nuit. Pour éviter tout sinistre, des règles de prudence s’imposent.

Ce que dit la loi : depuis le 8 mars, tout lieu d’habitation (appartement, maison) doit être équipé d’au minimum 1 détecteur de fumée normalisé.

1. L’installation électrique

La cause de 25 % des incendies domestiques est liée à une installation électrique défectueuse. Il peut s’agir de câbles anciens ou rafistolés, défectueux ou d’une surchauffe car une demande trop élevée en électricité.

De plus en plus d’appareils électriques trouvent leur place dans notre logement, et nous avons besoin de multiples sources d’alimentation :
certaines installations n’ont pas été conçues pour fournir autant d’énergie.

2. L’inflammation d’un objet à proximité d’une source de chaleur

Les lampes halogènes ou les radiateurs sont très sollicités en hiver. Constamment allumés, ils produisent une source de chaleur non négligeable et peuvent être responsables de nombreux départ de feu.

Il importe de les éloigner des rideaux et du linge suspendu, et de ne pas y déposer des tissus ou objets. Ça semble évident, mais personne n’est à l’abri d’un oubli !

De plus en plus d’appareils électriques trouvent leur place dans notre logement, et nous avons besoin de multiples sources d’alimentation :
certaines installations n’ont pas été conçues pour fournir autant d’énergie.

3. Le barbecue

En été, le barbecue est très souvent la source d’incendies. Une braise qui s’envole, cela ne pardonne pas au milieu des herbes sèches dans un climat aride ! Par ailleurs, l’utilisation de l’alcool pour allumer le feu peut causer de graves brûlures lorsque la technique n’est pas tout à fait maîtrisée…

Si vous utilisez un barbecue, à votre domicile au fond de votre jardin, sur votre balcon ou dans les espaces dédiés, gardez en permanence un œil dessus et éloignez les enfants.

4. La cigarette

Tout débute avec un mégot mal écrasé qui entre en contact avec du papier, du tissu…

Les personnes qui fument au lit sont les plus à risque : en somnolant, une cigarette à la main, le feu peut rapidement prendre sur la moquette, le tapis ou les draps, et les fumées vont rapidement vous asphyxier.

5. La cheminée non ramonée

L’article 31 du règlement sanitaire départemental type (RSDT) stipule que :

« Les conduits de fumée intérieurs ou extérieurs, fixes ou amovibles, utilisés pour l’évacuation des gaz de la combustion doivent être maintenus constamment en bon état d’entretien et de fonctionnement et ramonés périodiquement en vue d’assurer le bon fonctionnement des appareils et d’éviter les risques d’incendie et d’émanation de gaz nocifs dans l’immeuble, ainsi que le rejet des particules dans l’atmosphère extérieure. »

Les chaudières sont également à faire ramoner.

6. Feu et enfants

L’expression « jouer avec le feu » est explicite. La découverte des allumettes, des briquets, du fonctionnement de la cheminée ou du barbecue est souvent un moment exitant pour les petits et plus grands en âge de cuisiner, mais peut virer au drame s’ils sont peu encadrés.

S’il est important de ne laisser aucun objet inflammable à la portée des petits, il convient d’expliquer très précisément aux plus grands comment se servir de chaque appareil s’ils souhaitent l’utiliser, et de leur donner des indications très claires en cas d’événements imprévu qui causerait un départ de feu.

7. Le feu en cuisine

C’est dans la cuisine que 20 % des incendies domestiques se déclenchent. Le risque s’accentue si le foyer de cuisson est alimenté au gaz.

Il suffit d’une recette de cuisine ou d’une liste de course oubliée près d’une plaque de cuisson pour provoquer l’incendie. Les casseroles, les poêles et les cocottes ne doivent en aucun cas rester sans surveillance.

À noter : tournez les manches des casseroles et poêles vers le mur, pour éviter que les petits les bousculent en passant ou soient tentés de les attraper.

8. Les bougies mal éteintes

Comme la cigarette, une bougie mal éteinte peut rapidement causer un départ de feu.

Soyez particulièrement vigilant lorsque vous allumez plusieurs bougies réparties un peu de partout dans une pièce. Il est plus difficile de les surveiller, et plus facile d’en oublier…

Ne sortez pas de la pièce pour vaquer à vos occupations en laissant une bougie allumée ! Prenez-la avec vous, ou éteignez-la.

Éloignez les objets inflammables, les rideaux et les papiers

9. Les liquides inflammables

Les peintures, solvants et produits ménagers comportent parfois la mention « inflammable » (picto flamme) sur leur emballage. Ces produits mis en contact ou utilisés à proximité d’une flamme nue peuvent provoquer une explosion ou dégager des flammes violentes.

Tenez tous vos liquides inflammables hors de portée et de vue des enfants. Par ailleurs, ne tentez pas de vous amuser avec ces substances toxiques !

10. Les décorations de Noël

Chaque année, Noël apporte son lot d’incendies. Ces derniers peuvent être causés par :

Les bons gestes pour protéger sa famille à Noël :

Vous avez pensé à tout ? Très bien, vous pouvez maintenant partager avec votre entourage pour prévenir les incendies domestiques et éviter les accidents malheureux.

Source : Alarme Ooreka

Related Posts

Share:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn